Louis Chevrolet, naissance d'un fils d'horloger Suisse

L'itinéraire d'un aventurier

Deuxième d'une famille de 7 enfants, Louis Chevrolet voit le jour le 25 décembre 1878 à La Chaux-de-Fonds (NE), où son père travaille dans l'industrie horlogère. En 1880, alors que la crise économique se termine, son père, horloger de talent, retourne travailler à Bonfol (JU), son village d'origine.
Lorsque Louis 8 ans,la famille s'établit à Beaune, en France. Il devient mécanicien sur vélo et participe à des compétitions cyclistes. C'est à cette époque qu'il rencontre le milliardaire Vanderbilt qui lui aurait proposé du travail aux USA. Malgré cette proposition il décide de continuer sa carrière en France dans les usines automobiles Darracq à Paris.
En 1900, Louis décide finalement de partir pour le continent Américain. Il arrive aux États-Unis via Québec et est engagé chez De Dion Bouton America à New York.



​Les exploits d’un pilote​​

En 1905, Louis Chevrolet commence sa carrière chez Fiat. C’est sous cette marque qu’il gagne sa 1ère course. L’année suivante il bat le "record du mile" au volant d’une Darracq. William Durant, PDG du groupe Buick remarque ses exploits et lui donne la chance de participer à la conception et à la conduite de la Buick Bug. En 1909, gagnant de nombreuses courses, il est classé 2ème meilleur pilote du championnat américain.



Frontenac

La "Chevrolet Motor Company of Michigan" est créée le 3 novembre 1911. Sous cette enseigne sort la Classic Six, une luxueuse berline dont l’Amérique se souvient comme étant une merveille d’innovation pour son époque. Louis profite d’un voyage en Europe pour revenir sur les traces de son enfance. A son retour, suite à un désaccord, il cède ses parts et son nom à son associé, William Durant. Fidèle à sa devise «Never give up» (N’abandonne jamais), il crée en 1914; sous son écurie Frontenac; sa propre voiture de course. Innovante par sa puissance et par sa légèreté, grâce à l’aluminium, cette voiture fit sa gloire mais causa également la mort de son frère, Gaston, qui fût sacré champion d’Amérique à titre posthume.



La fin d’un homme, le début d’une légende!

Suite à la mort de son frère Gaston, il se remit à sa passion pour la mécanique. En 1921, il fonde, avec son autre frère Arthur, la «Chevrolet Brothers Manufacturing Company», entreprise de développement de moteurs pour l’automobile et l’aviation. La crise de 1929 arrivant, Louis laisse l'entreprise à son frère et se fait engager dans l’usine Chevrolet à Detroit. Rongé par la maladie et les pertes familiales, il s’éteint le 6 juin 1941 et est inhumé au cimetière public d’Indianapolis. C’est là que l’on peut admirer aujourd’hui le mémorial relatant l’empreinte indélébile d’un homme qui a marqué l’histoire des Etats-Unis.